Partenariat pour le développement du tourisme autochtone

Comme indiqué dans la stratégie fédérale pour la croissance du tourisme, le tourisme autochtone est un moyen efficace pour les communautés autochtones de diversifier leurs économies pour les générations présentes et futures. Afin de contribuer à ces objectifs, l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC) a mis sur pied le Fonds pour les destinations touristiques autochtones (FDTA) dans le but d’accélèrer la croissance du tourisme autochtone au Canada. La nouvelle stratégie de croissance a été créée en vue d’amplifier le tourisme au Canada de 40 %. Le FDTA a été établi pour faire le suivi des investissements directs afin de s’assurer que le tourisme autochtone contribue de manière significative à l’industrie touristique par le biais de cet objectif ambitieux.

Le FDTA constitue un moyen novateur pour les entreprises autochtones et non-autochtones de collaborer avec l’ATAC afin de développer l’industrie touristique autochtone d’un bout à l’autre du pays. Avec un objectif de 2,6 G$, le FDTA facilitera les investissements dans les infrastructures, les ressources humaines et les transports, ainsi que dans le développement des entreprises et le marketing.

Objectifs 2030 pour l’industrie

La vision 2030 de l’ATAC est que l’industrie touristique autochtone contribue 6 G$ par an au produit intérieur brut (PIB) du pays pour faire du Canada le chef de file mondial du tourisme autochtone. Pour que cette vision devienne réalité, l’industrie touristique autochtone doit se développer considérablement, tant en termes de nombre d’entreprises que de nombre d’employés au sein de l’industrie.

  • 2700 entreprises touristiques autochtones (versus 1900 en 2019)
  • 60 000 emplois en tourisme autochtone (versus 39 000 en 2019)
  • 6 G$ de contribution au PIB canadien (versus 1,9 G$ en 2019)

Soutenir le changement. Investir dans l’action.

En contribuant au FDTA, les entreprises partenaires soutiennent la réalisation de l’appel à l’action n° 92 de la Commission Vérité et Réconciliation : établir des relations respectueuses et veiller à ce que les communautés autochtones obtiennent des avantages économiques à long terme des activités qui ont lieu sur leurs terres ou qui utilisent leurs ressources.

Les contributions des partenaires au FDTA seront investies dans plusieurs programmes visant à développer les entreprises et les destinations dans chaque province et territoire.

  • Le développement des infrastructures;
  • Le développement d’une main-d’œuvre durable;
  • Le développement des destinations au sein des communautés autochtones;
  • Une plus grande participation au programme d’accréditation l’Original Original et aux programmes de soutien au développement des entreprises;
  • L’autochtonisation des aéroports internationaux dans l’ensemble du Canada;
  • Le marketing du tourisme autochtone à l’échelle nationale et internationale et lors d’événements de grande envergure;
  • L’accès aux transports pour les communautés éloignées.

Modèles de contribution flexibles

Les partenaires peuvent contribuer au FDTA de différentes façons. Cette flexibilité leur permet de choisir le modèle de contribution qui convient le mieux à leur mode de fonctionnement. Qu’il s’agisse d’un pourcentage ou d’un montant fixe, le coût de la contribution est payé par le consommateur final.

Reconnaissance publique

Les partenaires du FDTA se verront accorder le droit d’utiliser la marque officielle du partenariat. Cette marque pourra être affichée sur les sites Web et dans d’autres matériels promotionnels, permettant ainsi d’identifier les partenaires comme des acteurs engagés pour le bien-être, aux yeux de leurs clients.

Devenez un partenaire dès aujourd’hui

Engagez-vous dès aujourd’hui à participer concrètement au processus de réconciliation au Canada en devenant un partenaire de l’ATAC et en contribuant au FDTA. L’équipe de l’ATAC est disponible pour vous expliquer le processus de candidature ainsi que les mécanismes établis en matière de contributions, de rapports et de reconnaissance.

C’est aujourd’hui qu’il faut s’y mettre.

En savoir plus sur l’ITDF