Le tourisme et la culture inuite au Nunavik


Le Nunavik, le Grand Nord québécois, est l’une des régions canadiennes les plus isolées. Bordée à l’ouest par la baie d’Hudson, au nord par le détroit d’Hudson et à l’est par la baie d’Ungava et le Labrador, cette contrée de toundra sauvage, de forêts boréales, d’innombrables lacs, de rivières majestueuses, de montagnes pittoresques, d’une culture millénaire et d’une faune abondante est la destination idéale pour les amateurs de culture et d’aventure. À titre de représentant de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC), je me suis joint à un groupe de journalistes pour embarquer dans une authentique aventure inuite.

Le Nunavik abrite des parcs provinciaux spectaculaires, dont le parc national des Pingualuit. Les Inuit appellent cet endroit « pingualuit », qui signifie « bouton d’acné ». Ce nom humoristique lui a été attribué car une météorite a frappé la région, il y a plus d’un million d’années, formant un cratère parfaitement circulaire ressemblant à un bouton géant dans le paysage plat et dépourvu d’arbres. S’étendant sur trois kilomètres de diamètre, le cratère contient une des eaux les plus pures de la terre.  Une randonnée vers le sommet offre une vue panoramique sur l’eau cristalline en contraste avec la toundra vierge et sauvage.

Bien que le climat arctique soit des plus rudes, la richesse de la faune au Nunavik demeure impressionnante. On peut observer de magnifiques ours polaires qui se prélassent sur des rochers, des centaines de milliers de caribous migrateurs, des bœufs musqués préhistoriques sur l’île Diana ou même de majestueux bélugas nageant dans le détroit d’Hudson. Aventures Inuit propose des visites, accompagnées de guides inuits, qui permettent l’observation des trois grands animaux de la faune arctique – le caribou, le bœuf musqué et l’ours polaire.

Un voyage au Nunavik n’est pas complet sans partir à la rencontre d’une culture fascinante; les Inuit, ce peuple résilient qui habite ces terres depuis des milliers d’années. Ils ont travaillé d’arrache-pied pour y ramener les chiens husky de race pure qui avaient presque disparu de la région. Ces chiens étaient essentiels à leur mode de vie, surtout pour survivre aux hivers glacés. Dans le but de sauver ces chiens de la région, le Nunavik organise une course annuelle de traîneaux à chiens qui traverse toutes les communautés du territoire. Cet événement, qui a connu un succès retentissant, a contribué à la résurgence de cet animal emblématique de la culture inuite.

Les chants de gorge, qui ont failli disparaître au Nunavik, sont une forme d’expression musicale impressionnante qui est unique aux Inuit. Les interprètes se font face en se tenant proche l’un de l’autre et émettent des sons gutturaux profonds tout en se fixant dans les yeux. C’est une prestation amusante où les femmes se relancent pour voir laquelle tiendra le coup. Le chant-compétition prend fin lorsqu’une des deux se met à rire. Cette forme d’art culturel était à l’origine un jeu créé par les femmes inuites pour passer le temps pendant que les hommes étaient à la chasse. A Kuujjuaq, un groupe de chants de gorge s’emploie à faire revivre cette tradition au Nunavik et à la transmettre aux générations futures.

The Kuujjuaq Throat Singing Group

Les jeux inuits sont tout aussi impressionnants. Nous avons assisté à un jeu de coup de pied simple où les joueurs sautent à deux pieds, essaient d’atteindre d’un pied un morceau de peau de caribou attaché à une ficelle et atterrissent sur le même pied. Cela semble assez facile, sauf que la peau de caribou est suspendue à une hauteur de plus de sept pieds. Ce jeu nécessite une grande habilité, de la force et d’excellentes techniques. Il servait à maintenir les Inuit en excellente forme physique pour la chasse.

Le Nunavik est un lieu unique doté d’une culture inuite bien vivante, de paysages immaculés, d’une faune abondante et bien sûr, de la magie des aurores boréales. Pour moi, c’était le voyage d’une vie; rempli de premières fois. C’était la première fois que je voyais un ours polaire, un bœuf musqué et un caribou. J’ai eu mon baptême d’aurores boréales et j’ai vécu ma première vraie immersion dans la culture inuite. Tourisme Nunavik offre aux visiteurs l’occasion de se détendre et de découvrir toutes les richesses de ce coin de pays, loin au nord.



Simple Share Buttons
Simple Share Buttons