Au-delà du soutien du gouvernement, l’ATAC a alloué plus de 750 000 $ pour des subventions supplémentaires.

TERRITOIRE DES SALISH DU LITTORAL, Vancouver, Colombie-Britannique – En réponse à la COVID-19, l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC) a mis en place le fonds de relance COVID-19 dans le cadre de ses efforts continus pour aider les opérateurs du tourisme autochtone à se remettre et à renforcer leur résilience face aux effets dévastateurs de la pandémie. Avec le soutien du gouvernement fédéral et l’allocation de ressources internes, l’ATAC a alloué des subventions non-remboursables à 679 opérateurs admissibles. Ces contributions, allant jusqu’à 25 000 $ par candidat, totalisent 16 268 860 $.

Depuis la mi-mars 2020, l’ATAC plaide pour que les entreprises du tourisme autochtone reçoivent un financement afin de pallier aux impacts de la COVID-19. En avril 2020, l’ATAC a publié un rapport sur les défis financiers auxquels sont confrontés les opérateurs du tourisme autochtone et a recommandé des solutions pour une relance. Reconnaissant le besoin immédiat de la communauté en mars 2020, l’ATAC a reporté ses subventions annuelles de développement et a utilisé une grande partie des économies provenant d’autres programmes pour créer le fonds de relance COVID-19. La première période de soumission de demandes était du 7 au 30 avril 2020.

De plus, en juin 2020, le gouvernement fédéral a annoncé 16 millions de dollars pour aider environ 640 entreprises du tourisme autochtone subissant les impacts économiques de la pandémie et a déterminé que ces fonds seraient octroyés par l’ATAC. À la suite de cette annonce, une deuxième période de soumission de demandes a été lancée du 19 août jusqu’au 9 septembre 2020. L’ATAC a reçu les 16 millions de dollars du gouvernement fédéral à la fin du mois d’août et a été en mesure d’offrir un soutien financier aux entreprises du tourisme autochtone immédiatement après la deuxième période de demandes. Selon l’accord avec Services aux Autochtones Canada (SAC), l’ATAC avait jusqu’au 31 décembre 2020 pour distribuer toutes les subventions dans le cadre du fonds de relance COVID-19. Elle a été en mesure de verser toutes les subventions avant le 22 décembre, soit plus d’une semaine avant la date limite. De plus, grâce à la réaffectation des subventions annuelles de développement de l’ATAC et des économies provenant d’autres programmes, l’ATAC a pu allouer des subventions à 679 entreprises, soit environ 39 de plus que le chiffre visé par le gouvernement fédéral.

Répartition des subventions de relance COVID-19 par province/territoire :

Alberta : 67 entreprises; 1 590 000 $
Colombie-Britannique : 155 entreprises; 3 753 255 $
Île-du-Prince-Édouard : 3 entreprises; 75 000 $
Manitoba : 42 entreprises; 968 110 $
Nouveau-Brunswick : 22 entreprises; 510 000 $
Nouvelle-Écosse : 18 entreprises; 397 500 $
Nunavut : 30 entreprises; 735 000 $
Ontario : 116 entreprises; 2 807 940 $
Québec : 122 entreprises; 2 988 630 $
Saskatchewan : 29 entreprises; 684 300 $
Terre-Neuve-et-Labrador : 33 entreprises; 776 500 $
Territoires du Nord-Ouest : 24 entreprises; 578 500 $
Yukon : 18 entreprises; 404 125 $
National Total : 679 entreprises; 16 268 860 $

Ces subventions, octroyées à une gamme variée d’entreprises autochtones prêtes à l’exportation, à la commercialisation et à accueillir des visiteurs partout au Canada, ont été rendues possibles grâce au soutien du gouvernement fédéral par le biais de SAC et d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Alors que la COVID-19 continue de faire des ravages dans l’industrie mondiale du tourisme, l’ATAC a mis sur pied son plan d’intervention face à la deuxième vague et a lancé un appel urgent au gouvernement fédéral le 19 novembre 2020 pour une nouvelle aide financière pour soutenir les entreprises du tourisme autochtone. La deuxième vague est en cours et continuera de causer la fermeture d’encore plus d’entreprises du secteur. L’ATAC s’est engagée activement en faveur de solutions menées par les Autochtones et de subventions de relance et insiste sur le fait que la seule façon dont l’industrie survivra est si elle parvient à obtenir une aide financière supplémentaire du gouvernement fédéral. L’ATAC a fait ses preuves dans la gestion simultanée de projets de plusieurs millions de dollars et dans l’avancement du tourisme autochtone au Canada grâce à une stratégie menée par les Autochtones. L’association continuera de recommander des solutions menées par les Autochtones afin de soutenir les entreprises du tourisme autochtone au Canada.