Découvrez la culture autochtone au cœur de la ville


Boîte lumineuse « De la mer au ciel », centre-ville de Vancouver. Mme Kelly Cannell, artiste salish du littoral de la nation Musqueam. Photo gracieuseté de Mme Rachel Topham.

Vous n’avez pas à aller loin du centre-ville pour en savoir plus sur les diverses cultures autochtones au Canada. Qu’il s’agisse de visiter une galerie d’art, de s’inscrire pour une visite guidée à pied, ou même de manger dans un restaurant autochtone, il existe de nombreuses façons d’explorer la culture des différentes nations autochtones au cœur même des villes et métropoles canadiennes. Voici quelques idées pour vous inspirer!

Vancouver

Gracieuseté de M. Paul Natrall.

Retrouvez Mr. Bannock sur les médias sociaux. C’est le tout premier camion-restaurant autochtone de Vancouver qui a fait ses débuts sur la rue en janvier 2018. « Nous sommes fiers et heureux de partager la cuisine fusion autochtone qui utilise des ingrédients traditionnels de la nation Squamish tels que les baies de genièvre, le saumon sauvage fumé, les viandes fumées et des méthodes traditionnelles comme la cuisson sur argile et sur pierre », explique M. Paul Natrall, chef cuisinier de la nation Squamish et propriétaire de Mr. Bannock. L’impressionnante création artistique sur le camion est l’oeuvre de l’artiste heiltsuk KC Hall et représente les aliments traditionnels : les baies, les trois sœurs (maïs, courge et haricot) – tous les ingrédients de la cuisine de rue fusion autochtone de M. Natrall. Au menu : le succulent et primé taco autochtone, la calzone et la gaufre au pain bannique.

Conjuguez-y une promenade au parc Stanley, l’un des plus célèbres attraits du centre-ville de Vancouver, avec Mme Candace Campo de Talaysay Tours et son équipe de guides autochtones. Cette visite de 90 minutes dans le bois vous offrira une perspective autochtone sur la vie d’antan sur terre et mer. Apprenez sur les peuples autochtones, leur médicine traditionnelle, leurs techniques et les aliments qu’ils recueillent depuis des millénaires.

Whistler

Audain Art Museum

Sortez hors des sentiers battus et visitez le Squamish Lil’Wat Cultural Centre dans l’Upper Village pour en apprendre davantage sur ces deux nations dans un cadre magnifique entouré de montagnes. Plongez dans l’univers des peuples Squamish et Lil’Wat à travers des chansons, des histoires, un film et un atelier pratique sur l’artisanat en compagnie d’un ambassadeur culturel. En été, savourez un délicieux festin de barbecue de saumon!

Un arrêt à l’Audain Art Museum, qui a ouvert ses portes en 2016, s’impose si vous voulez découvrir l’art élaboré et magnifique des Premières Nations de la côte du Nord-Ouest. L’œuvre phare de la collection est « L’Écran de danse » (Le cri aussi) du sculpteur haïda James Hart. Il s’agit du plus important écran de danse contemporain sculpté sur du bois de cèdre au monde, une vraie source de fierté. Les œuvres du sculpteur sont également présentes au Musée des beaux-arts du Canada.

Calgary

Photo gracieuseté de Moonstone Creation Gallery.

Moonstone Creation Gallery est une expérience à ne pas manquer à Calgary. Il s’agit d’un espace appartenant à un duo mère-fille où les visiteurs peuvent acheter des vêtements traditionnels et modernes incluant des gilets et des vestes faits sur mesure entièrement avec de la peau tannée fumée, des tambours et des hochets confectionnés en peau de wapiti et de cerf, et Mas-Kih-Kiy CREEm, un médicament inspiré de l’ours pour apaiser la peau et les douleurs articulaires et musculaires. Réservez à l’avance et participez à l’un des ateliers animés par les artistes cris. Celui intitulé « Art : écaille de poisson », par exemple, permet aux participants d’apprendre sur cette forme artistique délicate originaire du Nord du Canada chez les peuples cris et dénés qui utilisent des écailles fragiles et biodégradables. Peu d’œuvres ont survécu et sont aujourd’hui exposées dans des galeries ou des musées. L’artiste Amy Willier y a trouvé une solution : créer des œuvres contemporaines durables en utilisant des matériaux modernes et une finition acrylique. D’autres ateliers sur la fabrication de mocassins, le perlage traditionnel et la roue médicinale sont également offerts.

Ottawa

Photo gracieuseté d’Indigenous Walks/Facebook.

Faites une promenade autoguidée dans le parc Pindigen qui a ouvert ses portes en 2017 à l’intersection sud-est des rues Wellington et Booth (sur les plaines LeBreton, non loin du Musée canadien de la guerre). Le nouveau parc, qui célèbre la culture et le patrimoine autochtones dans la région de la capitale, a été créé en partenariat avec les communautés anishinabées locales de Kitigan Zibi Anishinabeg et les Algonquins de Pikwakanagan, et avec le soutien du Patrimoine Canadien. Sur place se trouvent des panneaux d’interprétation avec des textes en algonquin, en anglais, en français et des dessins colorés illustrant les interactions des Anishinaabe avec la terre, l’eau, l’air et les gens. Des silhouettes en acier d’un orignal, d’un ours noir, d’une loutre de rivière, d’un aigle, d’une tortue, créées par Mme Sylvia Tennisco à partir des illustrations de M. Tony Amikons embellissent le parc. Les deux artistes habitent dans la communauté de la Première Nation de Pikwakanagan.

Vous pouvez aussi explorer davantage l’histoire d’Ottawa en réservant une visite à pied avec Mme Jaime Koebel d’Indigenous Walks qui offre une perspective autochtone sur les espaces sociaux, politiques, culturels et artistiques du centre-ville. Mme Koebel, artiste visuelle et danseuse internationale primée, est otipemisiwak/nehiyaw (métisse/crie). Le but d’Indigenous Walks est de permettre au public de découvrir qui sont les peuples autochtones dans un environnement sûr, intéressant et bienveillant, en plein cœur de la capitale nationale.

Toronto

Menu chez NishDish

Savourez de délicieux plats anishnawbe, comme la salade de feuilles de pissenlit, la soupe trois-sœurs, le bison rôti ou le saumon fumé au bois de cèdre chez NishDish sur la rue Bloor Ouest. Servant du brunch toute la journée les fins de semaine, le déjeuner jusqu’à midi (avec des crêpes à l’américaine et des saucisses de gibier), et le dîner et le souper de mardi à dimanche, NishDish invite les visiteurs à venir découvrir et célébrer la cuisine traditionnelle qui nourrit aussi l’esprit!

Une fois que vous vous êtes régalé, direction la boutique Cedar Basket au sein du Native Canadian Centre of Toronto, pour voir les bijoux fabriqués à la main, les ouvrages de perlage, les paniers et les œuvres d’art originales des Premières Nations, Métis et Inuit.

Saskatoon

Gracieuseté de Gordon Tootoosis Nīkānīwin Theatre/Facebook.

Vous visitez les Prairies? Faites une exploration culturelle au Gordon Tootoosis Nīkānīwin Theatre (GTNT) à Saskatoon, l’unique compagnie de théâtre autochtone professionnelle de la Saskatchewan. Le GTNT produit une série de pièces et d’événements chaque année. Au cours de la dernière saison, ils ont tout fait, d’une comédie de Noël intitulée « Vegas vacation » à une représentation épique des difficultés des Métis dans l’Ouest canadien. En plus des pièces théâtrales, le GTNT organise également des programmes de sensibilisation culturelle, incluant le Circle of Voices qui aide les artistes en herbe à explorer leur créativité.

Winnipeg

Photo gracieuseté de Feast Café Bistro.

Goûter à la culture au Feast Café Bistro , dans l’ouest de Winnipeg, où la copropriétaire et chef cuisinière Christa Bruneau-Guenther de la nation Peguis vous offre un savoureux menu de plats traditionnels favoris. S’il s’agit de votre première visite au Manitoba, c’est l’occasion parfaite pour essayer certains des ingrédients régionaux comme le bison, le brochet, le riz sauvage et les amélanches de Saskatoon préparés selon des techniques traditionnelles notamment le braisage pendant plusieurs jours. À déguster absolument : la fameuse pizza au pain bannique et à la courge ou le succulent poulet à l’érable mariné pendant 2 jours.

Un arrêt à la Teekca’s Aboriginal Boutique s’impose quand vous visitez The Forks, célèbre lieu de rencontre et marché à Winnipeg. Vous y trouverez des souvenirs et des vêtements uniques faits à la main par les Premières Nations de l’Amérique du Nord. La boutique Teekca’s abonde en objets d’art et d’artisanat de fabrication autochtone : mukluks, mocassins, vestes de cuir, ouvrages de perlage, couvertures, bijoux, sculptures et peintures inspirées de l’histoire, de la géographie et de la culture des différentes nations et faites de ressources naturelles provenant de la terre. La boutique appartient à et est gérée par Mme Marilyn Tanner-Spence (Première Nation de Waywayseecappo) et le chef Walter Spence (Nation crie de Fox Lake). Ils offrent également des ateliers permettant aux visiteurs d’apprendre à fabriquer des boucles d’oreilles perlées ou à essayer le touffetage de poils de caribou. Vous désirez quelque chose de vraiment unique? Faites appel à leur service sur mesure pour avoir l’œuvre d’art ou la veste en cuir personnalisée de vos rêves!

 



Simple Share Buttons
Simple Share Buttons