Plus de 600 entreprises touristiques autochtones ont fait une demande de financement auprès du Fonds COVID19 de la relance pour le développement touristique autochtone du Canada


TERRITOIRE DES SALISH DE LA CÔTE (Vancouver, CB) – Plus de 600 entreprises touristiques autochtones du Canada ont déposé une demande pour obtenir 14,4 millions de dollars dans le cadre du fonds COVID19 de la relance  pour le développement des entreprises touristiques autochtones canadiennes que l’Association du touristique autochtone du Canada (ATAC) a créé en mars dernier. Ce fonds accorde aux entreprises des subventions pouvant atteindre 25 000 dollars chacune pour aider les entrepreneurs autochtones et leurs entreprises à rester à flot en ces temps difficiles.

 La date limite de demande de ces subventions était hier, le 30 avril 2020, et 604 propriétaires d’entreprises touristiques autochtones ont répondu.  L’ATAC a alloué ses subventions annuelles au développement ainsi qu’une grande partie des économies réalisées sur divers postes budgétaires dans le but d’aider les entreprises touristiques autochtones qui sont touchées par les conséquences des restrictions de voyage et des recommandations en matière distanciation sociale. Associé à un financement fédéral supplémentaire, l’ATAC espère que le programme aidera les entreprises à se préparer pour les futures saisons touristiques en leur permettant de se concentrer sur la sensibilisation du marché, la formation de personnel qualifié et la conception de stratégies de croissance commerciale durable.

Les subventions sont accordées aux entreprises touristiques autochtones à différents stades de leur développement touristique :

  • 111 Entreprises prêtes à l’exportation – Il s’agit d’une entreprise qui commercialise son offre auprès des canaux de vente du secteur et de distribution des voyages, qui comprend la tarification avec commission ou des tarifs nets, qui acceptent des réservations commerciales et appliquent une politique d’annulation.
  • 236 Entreprises prêtes à la commercialisation – Il s’agit d’une entreprise qui commercialise auprès de visiteurs potentiels, communique avec ces derniers tout au long de l’année et est prête à accepter des réservations à l’avance.
  • 115 Entreprises prêtes à accueillir des visiteurs – Il s’agit d’une entreprise qui dispose de toutes ses licences, permis et assurances pour fonctionner légalement.
  • 136 Entreprises « portes ouvertes » – Les services et les expériences liés au tourisme semblent être disponibles, mais ils ne sont pas clairement définis et peuvent être fournis uniquement sur demande, sans site web dédié, sans heures d’ouverture définies et uniquement sur appel. 

Les autres entreprises autochtones qui ont fait une demande seront consultées par l’ATAC afin de déterminer leur stade de développement touristique. 

« Nous savons que le fonds COVID19 de la relance pour le développement des entreprises touristiques autochtones canadiennes de l’ATAC n’est pas suffisant, mais c’est ce que nous pouvions faire immédiatement pour soulager les entrepreneurs touristiques autochtones », déclare Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC. « Nous continuons à travailler avec nos partenaires au niveau du gouvernement fédéral pour identifier des financements supplémentaires provenant de sources autochtones, car chaque jour est plus critique pour la survie de notre industrie ».    

 Un récent rapport de Destination Canada réalisé par McKinsey and Company a confirmé les recherches initiales et la communication avec les membres réalisée par l’ATAC, qui ont révélé qu’à la suite de l’épidémie de la COVID-19, le secteur du tourisme autochtone au Canada devrait perdre entre 800 et 900 millions de dollars en termes de contribution au PIB et au moins 12 000 emplois en 2020.  Sans une injection immédiate de fonds, y compris de subventions, des centaines d’entrepreneurs touristiques autochtones pourraient faire faillite dans les semaines à venir.  

Le 18 avril, le gouvernement fédéral a annoncé que 306,8 millions de dollars de fonds de relance fédéraux étaient octroyés sous forme de prêts pour soutenir les 6 000 petites et moyennes entreprises autochtones du pays. Ces fonds doivent transiter par les 59 institutions financières autochtones au Canada. Parmi ces entreprises, plus de 30 %, soit 1875, sont des entreprises touristiques autochtones. Toutefois, cela ne suffit pas encore pour permettre à de nombreuses entreprises de rester financièrement viables jusqu’à la réouverture de la saison touristique. Alors que l’ATAC commence à distribuer les subventions à ses membres autochtones, l’ATAC s’associe à nouveau au Conference Board du Canada pour étudier les effets de la COVID-19 sur les entreprises touristiques autochtones, les résultats sont attendus pour la fin mai. 

 » Si les fondements actuels de notre économie touristique, qui comptent près de 2000 entreprises touristiques autochtones, tombent, l’impact sur le secteur touristique canadien dans son ensemble ne pourra sera désastreux. Un visiteur international sur trois au Canada déclare qu’il recherche une expérience touristique autochtone », déclare M. Henry. « De plus, de nombreuses économies locales dépendent du tourisme, et plus particulièrement du tourisme autochtone, pour survivre ».  

L’ATAC remercie l’honorable ministre Joly, l’honorable ministre Bennett et l’honorable ministre Miller et leurs équipes de continuer à écouter et à répondre aux besoins uniques de l’industrie touristique autochtone dans tout le Canada. L’ATAC et ses partenaires de l’industrie touristique autochtone continueront de travailler à soutenir l’industrie touristique autochtone avec ses partenaires stratégiques du gouvernement du Canada et le réseau des institutions financières autochtones. 

Pour plus d’informations sur le Fonds COVID19 de la relance pour le développement des entreprises touristiques autochtones canadiennes de l’ATAC, cliquez ici.

Pour consulter toutes les communications de l’ATAC concernant la COVID-19 et les ressources disponibles, cliquez ici.

À propos de l’Association touristique autochtone du Canada 

L’Association touristique autochtone du Canada (ATAC) est la principale organisation chargée de développer l’industrie touristique autochtone dans tout le pays.  Inspirée par la vision d’une économie touristique autochtone florissante partageant des expériences authentiques, mémorables et enrichissantes, l’ATAC développe des relations avec d’autres groupes et régions ayant des mandats similaires. En unissant l’industrie touristique autochtone au Canada, l’ATAC s’efforce de permettre le soutien collectif, le développement de produits, la promotion et la commercialisation d’entreprises touristiques culturelles autochtones authentiques dans un protocole respectueux.  Avant 2020, le tourisme autochtone dépassait l’ensemble de l’activité touristique canadienne, et la demande internationale d’expériences autochtones était plus forte que jamais.  À la suite de la Covid-19, l’ATAC a récemment publié un rapport sur les défis financiers auxquels sont confrontés les opérateurs touristiques autochtones et a recommandé des solutions pour une relance.  De plus, un plan d’action révisé pour 2020-2021, axé sur le soutien du tourisme autochtone dans le contexte de la Covid-19, a été publié en mars. 

-30-

Contacts pour les médias

Deirdre Campbell
Beattie Tartan
250-882-9199
deirdre.campbell@beattiegroup.com 

Keith Henry, CEO
Association touristique autochtone du Canada
778-388-5013
Keith@IndigenousTourism.ca 

Entrevues francophones

Sebastien Desnoyers-Picard, Chief Marketing Officer
Association touristique autochtone du Canada
418-655-0210
Sebastien@indigenoustourism.ca