L’industrie du tourisme autochtone présentée lors du CCMT à Charlottetown


(Territoire Mi’kmaq – Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard) Les représentants de l’ancienne association Aboriginal Tourism Marketing Circle – en transition vers Association Touristique Autochtone du Canada (ITAC) – ont assisté à la réunion du Conseil canadien des ministres du Tourisme (CCMT) cette semaine à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard.

L’honorable Maxime Bernier, ministre d’État (Petite Entreprise et Tourisme, et Agriculture) ainsi que plusieurs ministres des gouvernements provinciaux et territoriaux et leurs adjoints ont assisté à la réunion. Le CCMT comportait des présentations d’intervenants clés, incluant la Commission canadienne du tourisme (CCT) et l’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) qui ont identifié les défis de compétitivité dans le secteur par rapport à d’autres pays et les enjeux du tourisme autochtone.

Les représentants ont donné une présentation pour souligner le succès des projets tels que le renforcement des capacités de l’industrie des croisières ; la normalisation de la mise-en-marché du tourisme culturel autochtone ; le nouveau projet de recherche mesurant l’apport du tourisme autochtone à l’économie canadienne ; le nouveau portail virtuel de tourisme autochtone pan-canadien avec une section dédiée aux évènements ; et l’introduction de la nouvelle marque ITAC pour promouvoir et commercialiser le tourisme autochtone du Canada.

La présentation a eu plusieurs retombées positives, dont:

  • Une prochaine réunion prévue avec le caucus du gouvernement fédéral afin de mieux faire connaître la valeur du tourisme autochtone.
  • Lancement d’un nouveau prix national du tourisme culturel autochtone par l’AITC et l’ATAC.
  • Une réunion avec la CCT prévue pour analyser la commercialisation présente et future du tourisme autochtone.
  • Mise en œuvre des recommandations par l’ATAC et Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) avec l’appui solide de tous les ministres présents.

Keith Henry, le Président de l’ATAC, a déclaré : « Je tiens à remercier le gouvernement du Canada et toutes les provinces et les territoires pour avoir identifier le rôle clé du tourisme autochtone pour le Canada en tant que destination. C’était un grand plaisir de présenter le travail de notre industrie et les efforts que nous soutenons pour promouvoir le tourisme autochtone. Pour aller de l’avant, il faudra une stratégie qui inclut des partenaires à tous les niveaux du gouvernement, des associations marketing, et les principaux porte-paroles de l’industrie, tels que l’AITC et la CCT. »

Dave Laveau, membre de l’ATAC, a déclaré : « Je suis fier d’assister à cet engouement et cet appui pour le tourisme autochtone partout au Canada. C’est une énième étape qui démontre comment notre industrie a évolué et pourquoi une stratégie avec des résultats clairement définis est nécessaire pour le tourisme autochtone au Canada. »

Keith Henry a conclu : « Les résultats établissent une base solide pour aller de l’avant avec l’ATAC. Nous allons compléter notre projet de recherche national dans les prochains mois et préparer le lancement du nouveau site web. Nous sommes ravis d’accueillir le prochain Congrès international du tourisme autochtone les 24 et 25 mars prochain dans la ville de Québec. Nous vous invitons tous à venir apprendre davantage sur les raisons de la forte croissance du tourisme autochtone au Canada, et nous tenons à remercier Charlie Sark et le Aboriginal Tourism Association of PEI et les Mi’kmaq de l’île-du-Prince-Édouard de nous avoir accueilli.  »

Pour plus de détails sur le prochain Congrès international du tourisme autochtone qui se tiendra les 24-25 mars 2015, veuillez visiter: https://indigenoustourism.ca/corporate/2015-international-
aboriginal-tourism-conference-save-the-date/.

Pour plus d’informations sur l’ATMC ou les outils développés pour soutenir les communautés, les organisations et les entrepreneurs autochtones, veuillez consulter : https://indigenoustourism.ca/corporate/fr

Cliquez ici pour télécharger ce communiqué de presse en format PDF.

Cliquez ici pour voir le communiqué de press du gouvernement du Canada.