Le rapport de Conference Board du Canada

En 2018, l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC) s’est associée au Conference Board du Canada pour mener une recherche sur l’état actuel de l’industrie du tourisme autochtone au Canada. Cette nouvelle recherche fait suite au précédent projet de recherche national de l’ATAC entrepris en 2015.

Publiée le 20 février 2019, la nouvelle étude du Conference Board of Canada démontre que le secteur du tourisme autochtone connaît une croissance rapide, dépassant l’ensemble de l’activité touristique canadienne. Les avantages économiques directs (PIB) attribués au secteur du tourisme autochtone au Canada ont augmenté de 23,2% entre 2014 et 2017, passant de 1,4 milliard de dollars à 1,7 milliard de dollars. Comparée à une augmentation de 12,0% de l’activité touristique globale au Canada, cette croissance montre l’accélération récente et capitale du secteur du tourisme autochtone dans l’ensemble du pays.

Téléchargez le rapport de Conference Board du Canada

 

Les cinq principales conclusions de l’étude sont :

1. La croissance du tourisme autochtone est supérieure à celle du tourisme canadien dans son ensemble
• La croissance de l’emploi et du PIB du tourisme autochtone dépasse considérablement celle de l’ensemble du secteur touristique au Canada (emploi : +17,3% contre +5,1 %; PIB : +23,2 % contre +14,5 %).

2. Le secteur du tourisme autochtone est diversifié et se compose de différents modèles de fonctionnement
• Alors que les principaux moteurs de l’emploi et du PIB sont le transport aérien et les hôtels-casinos, ce sont les travailleurs culturels comme les Aînés et les gardiens du savoir qui définissent plusieurs des expériences culturelles autochtones authentiques offertes aux touristes au Canada.

3. Les obstacles à la croissance incluent l’accès au financement et à la formation
• Le tourisme autochtone est en plein essor et a le potentiel de se développer davantage. L’accès au financement, au soutien en marketing et à la formation sont les principaux enjeux selon les entrepreneurs.

4. Le tourisme culturel autochtone en tête de la croissance quant aux marchés étrangers
• Comparativement aux entreprises touristiques autochtones sans orientation culturelle, les personnes impliquées dans le tourisme culturel compte plus de touristes internationaux parmi leur clientèle.

5. Le tourisme autochtone continuera à croître grâce à des investissements
• Au rythme actuel de la croissance du tourisme autochtone et grâce à des investissements soutenus, l’ATAC devrait atteindre les objectifs énoncés dans son plan quinquennal : Accélération de la croissance du tourisme autochtone au Canada (2019-2024).

Téléchargez le rapport de Conference Board du Canada

Corporate